Vous naturellement !
Vous naturellement ! 

La sève de bouleau aux travers des âges.

La cure de sève de bouleau revient doucement dans les habitudes de nettoyage de l'organisme du printemps.

Son emploi jadis était beaucoup plus étendu, on en extrayait un sucre consommé dans les pays nordiques, on en faisait aussi un vin pétillant et sucré, et même du vinaigre.

 

Le bouleau est l'arbre féminin dans la tradition européenne des arbres. La lune et Vénus le gouvernent et lui octroient sa blancheur. Au printemps, on récolte la sève brute du bouleau verruqueux ou du bouleau pubescent qui sont les variétés les plus courantes en Europe. On soutire la sève qui monte des racines vers les feuilles de l'arbre. Celle ci est claire comme de l'eau, à un goût léger et un peu sucré.

 

Voiçi ce que dit le naturopathe Alain Bourgeais dans un article:

 

"Quand on goûte pour la première fois la sève de bouleau fraîche, on se demande si les mérites qu'on lui attribue ne sont pas un de ses effets de mode des rubriques santé en quête de nouveauté où redécouverte de savoirs anciens. On se demande comment cette boisson au goût plutôt agréable peut bien drainer le foie, les reins et la vessie. La sève de bouleau si humble et si discrète cache bien ses qualités. 

 

Tous les peuples qui ont vécu au milieu des forêts de bouleau (Amérindiens,Celtes, Slaves) ont découvert que les bouleaux coupés en hiver suintaient énormément au printemps et donnaient une boisson agréablement douce, légèrement sucrée, parfois acidulée, gouleyante et beaucoup plus saine à boire que les eaux stagnantes avoisinantes. Ils s'étonnent de voir qu'au bout d'une dizaine de jours de prise de ce breuvage, leur foie se désengorge des lourdeurs de l'hiver, les articulations retrouvent leur fonctionnement silencieux.

 

Années après années, avec cette cure printanière ils retrouvent une nouvelle jeunesse. L'eau retenue dans le corps part par une urine plus abondante, plus colorée et plus forte d'odeur. Les hommes âgés urinent plus aisément. Chez les femmes, les graisses de l'hiver fondent plus facilement et mêmes les femmes enceintes se sentent mieux malgré le poids de leur ventre rebondi.

 

En France, ce sont les moines de la trappe des Dombes qui furent pratiquement les derniers dans les années 1980 à récolter pour les anciens du monastère cette eau de bouleau, appelée aussi sang de bouleau, pour son action bienfaisante pour la circulation. En Suisse, madame Germaine Cousin-Zermatten la recommande en plus pour la beauté des cheveux et de la peau.

 

Des recherches dans les livres anciens comme celui de Cazin, les travaux du docteur Leclerc permirent de découvrir que cet arbre depuis la sève, les bourgeons, les feuilles, le bois, était d'une richesse d'utilisation incroyable, pour le bien-être, la cosmétique, le calfatage des pirogues, les abris, jusqu'aux habits en écorces de bouleau et les sabots. Quant à l'utilisation de sève de bouleau pour la régénération printanière, les anciens conseillent 3 litres pendant trois semaine à raison de 150 ml par jour. Pour les cas plus lourds 5 litres sur trois semaines sont recommandés (soit deux cent quarante ml par jour). Ces cures, en complément d'une alimentation variée de produits frais et bio, suffisent pour vivre un printemps dynamique. Une deuxième cure à l'automne prépare bien l'hiver.

 

La médecine chinoise différencie l'eau nourricière apportée par les liquides de la nourriture et l'eau de nettoyage fournie par les boissons. La sève de bouleau fraîche autant reminéralisante que dépurative est une boisson complète, nourrissante et nettoyante.

 

Cures après cures, années après années, la sève de bouleau fraîche élimine les toxines plus rapidement et le corps retrouve ainsi sa viridité (énergie vitale de sainte Hildegarde).

 

Le livre de Bernard Bertrand (le bouleau, l'arbre à la peau d'argent) en 2007 consacra la redécouverte de la sève de bouleau comme meilleure boisson printanière, nourrissante et régulatrice des fonctions du foie, des reins et de la vessie."

 

                         
 

Hildegarde de Bingen avait trouvé ce mot : la viridité. Cette énergie interne qui fait croître les plantes, mais aussi les humains, et que l’on peut comparer au plan surnaturel à la verdeur sans cesse renaissante communiquée par le souffle de l’Esprit.

 

Sève de bouleau des Alpes

La sève Jouvence vous est proposée en baginnov de 1,5 litres. Ce pack est recyclable.  Il préserve la sève de l'air et de la lumière.

 

L'argousier